Preview Ligue 1 2017/2018 : seconde partie de tableau

FOOTBALL : Lille vs Montpellier - Ligue 1 - 02/10/2015

Ce vendredi 4 août 2017, l’AS Monaco accueillera Toulouse pour donner le coup d’envoi d’une nouvelle saison de Ligue 1 plus exaltante que jamais. Avec des entraîneurs de grandes renommées (Bielsa, Ranieri…) qui s’ajoutent à ceux déjà présents, nombreux sont les clubs qui ont soif d’ambition et de compétition européenne. La bataille pour le titre, la course à l’Europe et la lutte pour le maintien s’annoncent passionnantes. Chaque équipe a plus ou moins ses chances d’atteindre son objectif selon son année passée et l’activité de son mercato. A l’aube du début de saison, il est temps d’analyser chaque club en se penchant sur les joueurs les plus intéressants à suivre, les principaux transferts et ce que peut espérer l’équipe cette saison.

NB : L’ordre dans lequel ces équipes sont rangées est basé sur leur classement au terme de la saison précédente.

 

11 – Lille OSC :

Joueurs à suivre : Maignan, Edgar Ié, Bissouma, T.Maia, Luiz Araújo

Départs majeurs : Enyeama, Baša, Béria, Corchia, Mavuba

Arrivées majeures : Malcuit, Edgar Ié, T.Mendes, T.Maia, Luiz Araújo

Ce qu’ils peuvent espérer : Que de remue-ménage dans le nord ! Avec plus d’une dizaine d’arrivées pour autant de départs (conclus ou non), l’effectif du LOSC n’aura rien à voir avec celui de la saison précédente. Franck Béria raccroche les crampons, Corchia signe à Séville et les indésirables font ou ont déjà fait leur valise : Vincent Enyeama, Marvin Martin, Marko Baša, Rio Mavuba, Julian Palmieri ou Éder pour ne citer qu’eux. Marcelo Bielsa sait ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. Si le gardien Mike Maignan et le relayeur Yves Bissouma auront un rôle capital à jouer cette saison, ce sont les recrues qui devraient faire office de tête d’affiche. Grâce à l’argent injecté par le nouvel actionnaire Gérard Lopez, le LOSC s’y est donné à cœur joie. L’arrière droit Kévin Malcuit de Saint-Étienne, le milieu défensif Thiago Mendes de São Paulo ou son coéquipier ailier Luiz Araújo postulent déjà comme des titulaires en puissance dans leur nouveau club. Mais s’il y avait un seul joueur à suivre, ce serait sûrement Thiago Maia. Milieu relayeur brésilien de 20 ans, il est la recrue la plus chère de l’histoire du club avec un montant de 14M d’euros. Sa polyvalence, son aisance technique et son volume de jeu pourraient mener les Dogues vers ce qu’ils cherchent à atteindre au plus vite : la coupe d’Europe. A l’instar de Rennes, Lille aura besoin du top 5 pour fédérer un nouveau groupe. C’est ce qu’a martelé le directeur général Marc Ingla, parlant du top 5 cette saison et du top 3 la suivante. L’ambition ne manque pas, mais la concurrence non plus. Attention à ne pas brûler les ailes du projet sportif le plus enthousiaste à l’aube de cette nouvelle saison de Ligue 1.

12 – Angers SCO :

Joueurs à suivre : Fulgini, Santamaria, Toko-Ekambi, Crivelli

Départs majeurs : N’Doye, Pépé, Diédhiou

Arrivées majeures : Fulgini, Guillaume, Crivelli

Ce qu’ils peuvent espérer : Malheureux finaliste en Coupe de France, le SCO d’Angers n’a pas à rougir de sa deuxième saison consécutive en Ligue 1. Le plus petit budget du championnat (second désormais derrière Amiens) peut remercier un homme en particulier : Stéphane Moulin. L’entraîneur qui fêtera ses 50 ans le 4 août a su tirer le meilleur de son effectif et faire déjouer les pronostiques. C’est grâce à lui que de jeunes joueurs comme Pépé, Diédhiou ou Bamba (prêté par l’AS Saint-Étienne) ont explosé au haut niveau, mais il a aussi révélé le milieu relayeur de 31 ans issu du monde amateur, Cheikh N’Doye, auteur de 6 buts et 6 passes décisives en championnat. Si tous ces hommes ne seront plus là, ils peuvent compter sur leurs ex-coéquipiers comme Baptiste Santamaria, milieu de 21 ans et taulier placé devant la défense. Ou encore Karl Toko-Ekambi, ailier gauche (7 buts et 5 passes décisives en L1) courtisé par plusieurs clubs français. En recrutant Angelo Fulgini (20 ans, international espoir) et Enzo Crivelli (22 ans), les Angevins conservent une équipe jeune et talentueuse, enthousiaste à l’idée de poursuivre le maintien du club en Ligue 1. Malgré deux places finales éloignées de la zone de relégation (9ème puis 12ème), le président Saïd Chabane martèle le maintien comme objectif et ne dévie pas de son plan quinquennal. Une fois le club pérennisé en Ligue 1 après 5 ans, le SCO pourra envisager de se montrer plus ambitieux si la situation et le budget le permet. Avec un recrutement très juste, deux saisons plus que convaincantes et un des meilleurs entraîneurs français de Ligue 1, on voit mal comment le club de l’Ouest pourrait se retrouver parmi les trois derniers du championnat.

13 – Toulouse FC :

Joueurs à suivre : Lafont, Bodiger, Jean

Départs majeurs : Trejo, Braithwaite

Arrivées majeures : Fortes, Cahuzac, Jean, Sanogo

Ce qu’ils peuvent espérer : Maintenu en Ligue 1 de justesse en 2016, le TFC n’est pas passé loin de la première partie de tableau en 2017. La faute à une fin de saison ratée avec zéro victoires lors des sept dernières journées. Orphelin de son meilleur buteur Martin Braithwaite (12 buts la saison passée) et de son meneur de jeu Óscar Trejo, le Toulouse de Pascal Dupraz a remplacé le premier tant bien que mal. Yaya Sanogo (20 ans), ancien grand espoir du football français, retrouve la France après deux ans compliqués entre Crystal Palace, l’Ajax Amsterdam et le Charlton Athletic. Yannick Cahuzac, en fin de contrat avec Bastia, renforcera également l’équipe avec son fort caractère et son gros volume de jeu au milieu du terrain. Que peuvent espérer les Violets cette saison ? Pascal Dupraz a donné son avis : « Nous avons envie de terminer dans le premier tiers. Ce sera compliqué d’aller toucher les sept, huit clubs mieux armés que nous financièrement mais rien ne nous empêche d’aller les défier ». Les défier, oui, mais avec quels atouts ? Alban Lafont sera assurément l’homme fort du Téfécé. Le gardien de 18 ans aura l’occasion de confirmer pour sa seconde saison pleine en tant que titulaire. Au milieu, Yann Bodiger ne devrait pas quitter le onze type et pèsera lourd sur la présence ou non de Toulouse dans la première partie de classement. L’acquisition définitive du milieu offensif Corentin Jean devrait aussi rassurer les résidents du Stadium, en attendant la possible arrivée de l’ancien stéphanois Max-Alain Gradel. Il n’est pas chose aisée que d’imaginer le TFC chatouiller les équipes qui ont fixé pour objectif l’Europe, mais il semble bien que la peur de la descente en Ligue 2 appartienne désormais au passé.

14 – FC Metz :

Joueurs à suivre : Balliu, Jouffre, Nguette, Niane

Départs majeurs : Milan, Mandjeck, Sarr, Diabaté

Arrivées majeures : Poblete, Roux, Niane

Ce qu’ils peuvent espérer : Cela faisait plus de dix ans que le FC Metz ne s’était pas maintenu en Ligue 1 (saison 2004/2005). Avec une honnête quatorzième place, les Grenats pensaient peut-être regarder vers l’avenir avec plus de sérénité, mais le mercato ne leur a pas fait de cadeaux. Prêté pour la deuxième partie de saison par Osmanlispor et ultra-décisif, Cheick Diabaté ne devrait, pour l’instant, pas refouler la pelouse du stade Saint-Symphorien. Mandjeck a signé au Sparta Prague et le prodige Ismaïla Sarr a rejoint Rennes pour 17 millions d’euros. Philippe Hinschberger peut malgré tout se consoler avec l’arrivée d’Ibrahima Niane. C’est grâce au partenariat avec le club Génération Foot que le Sénégalais a rejoint Metz à 18 ans, club qui a formé des joueurs comme Papiss Cissé, Sadio Mané ou… Ismaïla Sarr. Encadré par des vieux pensionnaires de Ligue 1 tels que Milan Bisevac, Renaud Cohade ou Benoît Assou-Ekotto, les Messins compteront aussi sur l’ancien Lorientais Yann Jouffre, dont la moyenne de points par match (1,5) est la plus élevée parmi les joueurs de Metz ayant joué au moins 20 match la saison passée. En ajoutant à cela l’avant-centre Nolan Roux et de futures recrues grâce à l’argent du transfert de Sarr, le FC Metz a su anticiper et rebondir afin d’établir une équipe dont le maintien apparaît comme un objectif largement à sa portée.

15 – Montpellier HSC :

Joueurs à suivre : Lecomte, Mukiele, Boudebouz, Ikoné

Départs majeurs : Jourdren, Deplagne, Mounié

Arrivées majeurs : Lecomte, Sio

Ce qu’ils peuvent espérer : Candidat sérieux au maintien, le Montpellier Hérault ne peut se permettre de viser plus haut étant donné son été relativement maussade. Difficile de s’enflammer devant le recrutement de Giovanni Sio, juste correct avec le Stade Rennais, ou la possible arrivée de Johan Djourou, l’international Suisse pouvant certes apporter une expérience internationale mais ayant la fâcheuse tendance à être régulièrement la victime de blessures. Le premier aura pour (lourde) tâche de faire oublier Steve Mounié, auteur de 14 buts en Ligue 1 avant de s’envoler pour Huddersfield Town en Premier League pour 13M d’euros. Michel der Zakarian, pour son retour en Ligue 1, devra repenser cette équipe du MHSC en s’appuyant sur Nordi Mukiele, latéral droit de 19 ans déjà titulaire indiscutable mais aussi et surtout sur Ryad Boudebouz. Avec 11 buts et 10 passes décisives la saison passée, l’Algérien a fortement contribué au maintien de La Paillade en Ligue 1. Difficile d’imaginer Montpellier compenser son éventuel départ dans les dernières semaines du mercato, et impossible d’être convaincu du maintien des Héraultais en cas de départ de Boudebouz. Avec les départs probables ou officiels de cadres du club (Jourdren, Congré) et la proche retraite d’Hilton, le MHSC est à une période de révision de sa politique sportive afin de recréer un environnement et un groupe capable d’installer fermement le club en Ligue 1.

16 – Dijon FCO :

Joueurs à suivre : Reynet, Abeid, Saïd, Sliti

Départs majeurs : Lotiès, Lees-Melou, Diony

Arrivées majeures : Yambéré, Lautoa, Saïd, Jeannot

Ce qu’ils peuvent espérer : Après s’être maintenu en Ligue 1 pour la première fois de son histoire, le club de Dijon n’ambitionne rien d’autre que de répéter ce petit exploit, et ce malgré la perte des joueurs-clés qu’ont été Loïs Diony (Saint-Étienne) et Pierre Lees-Melou (Nice) dans cette course au maintien. Des pertes sportives mais pas économiques, avec près de 15 millions d’euros empochés pour des joueurs qui n’avaient quasiment rien coûté. L’entraîneur du DFCO, Olivier Dall’Oglio, espère pouvoir compter sur une nouvelle grande saison de son gardien Baptiste Reynet, nommé parmi les 4 meilleurs gardiens de la saison dans le cadre des trophées UNFP. Mais celui qui peut vraiment éviter la relégation à l’équipe, c’est Mehdi Abeid. Milieu défensif qui fêtera ses 25 ans le 6 août, il a éclaboussé les matchs du DFCO de sa classe. Gros volume de jeu, bon récupérateur, l’international algérien est aussi un amoureux des beaux gestes. Il est le métronome de cette équipe dijonnaise qui a su se renforcer intelligemment cet été. La ligne d’attaque est renouvelée grâce à la signature de l’avant-centre lorientais Benjamin Jeannot, ainsi que celles de Wesley Saïd et Naïm Sliti qui se partageront le poste d’ailier droit dans le 4-3-3 de Dall’Oglio. Il serait exagéré de dire qu’un nouveau maintien en Ligue 1 serait inespéré du côté des Bourguignons, mais il serait à coup sûr reçu comme une grande réussite, quelles que soient les conditions dans lesquelles il serait obtenu.

17 – Stade Malherbe de Caen :

Joueurs à suivre : Djiku, Peeters, Rodelin, Santini

Départs majeurs : Yahia, Adéoti, Guilbert, Seube

Arrivées majeures : Djiku, Peeters

Ce qu’ils peuvent espérer : L’objectif caennais est clair : le maintien, et pas à la 38ème journée comme ce fut le cas il y a 2 mois. Pour cela, pas de changement d’entraîneur, mais un renouvellement profond de l’effectif. Patrice Garande devra faire sans Jordan Adéoti et Alaeddine Yahia, deux défenseurs centraux titulaires dans le 5-3-2 largement utilisé par le Stade Malherbe. L’arrivée d’Alexander Djiku, 22 ans et courtisé par Saint-Étienne notamment, est le second motif de satisfaction de ce mercato derrière Stef Peeters, milieu offensif auteur de 12 passes décisives la saison dernière dans le championnat belge, soit autant que Youri Tielemans. Cette recrue devrait faire le bonheur d’Ivan Santini, l’avant-centre croate ayant inscrit 15 buts lors de sa première saison en Ligue 1. Lui et Ronny Rodelin (9 buts et 4 passes décisives en championnat) ont pour objectif de confirmer leur bonne saison et tirer leur équipe vers le haut. Seul le départ inévitable de Yann Karamoh, ailier de 18 ans, peut apparaître comme une déception pour les Malherbistes. Mais difficile de lutter face à un jeune joueur au fort potentiel courtisé par l’Inter Milan et qui ne souhaite aucunement rester chez le 17ème de Ligue 1. Pas simple de savoir à quel point les supporters caennais connaîtront des sueurs froides cette saison, mais l’équipe semble prête à livrer une nouvelle lutte acharnée pour conserver sa place dans l’élite.

18 – RC Strasbourg :

Joueurs à suivre : Seka, Aholou, Lienard, Saadi

Départs majeurs : Felipe Saad, Dos Santos, Guillaume, Boutaïb

Arrivées majeures : Jonas Martin, Corgnet, Saadi, Da Costa

Ce qu’ils peuvent espérer : Après un titre en D3, le RC Strasbourg a désigné le maintien comme objectif avant d’être sacré champion de Ligue 2 lors de la dernière journée. S’il serait plutôt surprenant de voir les Alsaciens réitérer le même exploit en Ligue 1, le club et ses supporters semblent persuader qu’ils peuvent éviter la zone de relégation à l’issue de la saison. Il y a pourtant de quoi s’inquiéter en apprenant les départs des deux meilleurs buteurs du club, Baptiste Guillaume (9 buts) et Khalid Boutaïb (20 buts, second plus haut total de L2 en 2016/2017). Fort heureusement, le Racing a réagi en recrutant Nuno Da Costa mais surtout Idriss Saadi, l’Algérien de 25 ans ayant inscrit 14 buts en 29 matchs de championnat belge avec le KV Kortrijk. S’il atteint le même total en Ligue 1, il le devra probablement en partie à Dimitri Liénard, milieu de terrain auteur d’onze passes décisives pour permettre l’ascension en L1. Autre signe de bon augure, la capacité à réussir des coups sur le marché, comme recruter Jonas Martin du Bétis Séville pour 1,5M d’euros, ou Benjamin Corgnet gratuitement. L’entraîneur Thierry Laurey, qui vivra sa seconde saison à Strasbourg, pourra aussi compter sur le solide Ernest Seka en défense centrale ainsi que Jean-Eudes Aholou, milieu relayeur au profil défensif arrivé l’hiver dernier qui s’est montré précieux à chacune de ses apparitions. Emmené par la ferveur qui règne au Stade de la Meinau, le RC Strasbourg n’arrive pas sur la pointe des pieds en Ligue 1, loin de là.

19 – Amiens SC :

Joueurs à suivre : Fofana, Ndombèlé, Manzala, Kamara

Départs majeurs : Lefort, Soumah

Arrivées majeures : Gouano, Bodmer, Dompé, Kakuta

Ce qu’ils peuvent espérer : Cela faisait pas moins de 116 ans que la ville d’Amiens rêvait de voir le club de football évoluer au sein de l’élite. Ce sera le cas en 2017/2018. Malheureuse coïncidence : le Stade de la Licorne sera en travaux toute la saison et sa capacité sera réduite. Mais ce n’est pas ce qui empêchera la ferveur populaire de pousser son équipe pour ses débuts en Ligue 1. Il est certain que les hommes de Christophe Pélissier mettront tout leur cœur pour prolonger le rêve et les quelques recrues bien senties vont dans ce sens. Le vieux briscard Mathieu Bodmer, le milieu Prince-Désir Gouano et le jeune (20 ans) espoir Jean-Luc Dompé, prêté par le Standard de Liège, contribuent à un effectif homogène au possible. L’arrivée de Gaël Kakuta, anciennement grand espoir du football français et de retour au pays à 26 ans après notamment un passage en Chine, sera vue comme une prise de risque par certains, comme une prise d’initiative par d’autres. Amiens n’a rien à perdre et croit en ses joueurs qui l’ont amené ici. Guessouma Fofana (frère du Lyonnais Gueïda) et Tanguy Ndombèlé (20 ans, pisté par l’OL, l’ASSE et la Fiorentina) ont allié technique et volume de jeu pour maîtriser l’entrejeu en Ligue 2. Le robuste avant-centre Aboubakar Kamara aura lui aussi sa carte à jouer après ses 11 réalisations en championnat. A l’heure des pronostiques, nombreux seront ceux qui mettront Amiens dans la zone de relégation. Mais peu étaient ceux qui les envisageaient sur le podium de la Ligue 2 il y a un an. Rien à perdre, tout à gagner.

20 – ES Troyes AC :

Joueurs à suivre : Hérelle, Nivet, Niane

Départs majeurs : Martial, Xavier

Arrivées majeures : Vizcarrondo, Deplagne, Bellugou

Ce qu’ils peuvent espérer : Ils étaient aussi peu à croire en la montée de l’ESTAC en 2016, et il est vrai que le parcours fut semé d’embûches. C’est au terme d’un tour de barrage remporté face à Lorient (0-0 à l’aller, 2-1 au retour) et d’un but de l’insubmersible Benjamin Nivet que Troyes a décroché son billet pour l’élite. Le meneur de jeu, qui fêtera ses 41 ans (!) le 2 janvier prochain, a parfaitement bouclé une saison encore très productive avec 10 buts et 8 passes décisives en 39 match. Il a été récompensé par une présence dans l’équipe-type de Ligue 2 lors de la remise des trophées UNFP, tout comme son coéquipier Adama Diane. Le Malien âgé de 24 ans a terminé meilleur buteur du championnat avec 23 buts et a fait vibrer le Stade de l’Aube. En recrutant Vizcarrondo, Deplagne et Bellugou, les Aubois renforcent l’aspect défensif qui leur a tant fait défaut lors de la saison 2015/2016 (83 buts encaissés, pire total depuis le Stade Brestois lors de la saison 1979/1980 avec 87 buts) et qui a précipité leur descente en Ligue 2. Une ligne arrière qui reposera aussi sur les prestations de Christophe Hérelle, défenseur central de 24 ans. Une nouvelle relégation ne serait pas vécue comme un drame du côté de l’ESTAC, mais plutôt comme une petite déception. Après tout, les Troyens peuvent difficilement faire pire que leur dernière saison de Ligue 1. S’ils ont en tête le fait qu’ils n’ont rien à perdre, ils pourront créer la surprise et prolonger l’aventure en première division, chose qu »ils n’ont pas connu depuis une 17ème place au terme de la saison 2005/2006.

Un grand merci aux supporters des diverses équipes qui ont contribué à rendre cet article le plus juste et correct possible : @LA_SMAcademie, @AndyGllr, @LeConquerant0, @maxpouj34, @fabienreinert, @Math_Mrcr, @Gus21DFCO, @CTK_726, @TeamGrenat

Publicités

Laisser un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s